Christiane Lambert dans le Tarn

La présidente de la FNSEA est venue le 11 décembre dernier faire le point sur les Etats Généraux de l’alimentation et ses retombées pour les agriculteurs et les territoires devant une salle bien remplie. C’est avec une expression énergique qu’elle a déroulé son intervention.  

Après avoir expliqué que la mise en place de ces Etats Généraux étaient le fruit du travail syndical ,elle a fait le constat des lieux suivant lequel la dépense alimentaire des français ne cesse de baisser, du fait de difficultés économiques évidentes mais qui deviennent également structurelles.  

Les organisations agricoles ont poussé le Président de la République à créer ces états généraux ouverts le 20 juillet dernier par le Premier Ministre. C’est Monsieur Travert, ministre de l’agriculture qui pilote le chantier, mais ce sont 11 ministères qui sont concernés et 900 personnes qui se réunissent en ateliers depuis début août.

Il y aura début 2018 la présentation d’une loi qui devrait être autrement plus favorable aux producteurs que la loi de 2009 clairement bienveillante à l’égard de la grande distribution avec notamment une baisse des prix.

Elle a indiqué que le Président de la République demandai